Laisser faire le temps

Après quatre années passées à faire grandir ma famille, était arrivé le moment où je me suis sentie enfin prête à reprendre une vie active. Tout semblait s’aligner à la perfection. Mon époux et moi avions mis fin à notre vie d’expatrié pour se rapprocher d’un pan de notre famille. Nous bénéficions enfin du soutien familial ô combien précieux quand on a de jeunes enfants. Notre routine familiale à moyen terme également me confortait autant que le fait d’avoir trouvé cette excellente garderie qui s’occupait à merveille de nos petits bouts et qui nous envoyait des photos et vidéo d’eux à longueur de journée. Et pour la première fois enfin, je ne ressentais plus cette crainte constante et cette culpabilité que j’avais à l’idée de me séparer de mes jeunes enfants ou de les confier en mon absence à des personnes étrangères à ma famille.

Lire la suite de « Laisser faire le temps »

Parent d’enfant spécial ou une vie en arc en ciel

Devenir parent…

Un concept en soi, qui n’est finalement pas aussi évident qu’il y parait. Nous sommes conditionnés par la société qui nous voit grandir à avoir des attentes précises sur ce que la vie a à nous offrir. Nous sommes le résultat d’une somme de dictats sociaux et nous les reproduisons souvent sans vraiment nous poser de question : nous serons bons élèves, aurons un excellent métier, allons être parents à notre tour dans une famille à l’image stéréotypée et nous allons couler des jours heureux… mais le conte de fée s’arrête la…

Lire la suite de « Parent d’enfant spécial ou une vie en arc en ciel »

Avec toi

9a2988e5256536a2bb365b09e6cb58ad
Source : http://bit.ly/2F7Ddv8

Il y a 6 ans de cela, tu m’as prise de court. Tu t’es annoncé alors que ce n’était pas planifié. C’est en catastrophe que j’ai débarqué à l’hôpital. Mais que se passe-t-il? Le docteur m’a dit : “Madame, il faut opérer”! Avec le recul, je me demande qui de lui ou de moi était le plus paniqué. lol

Il avait demandé à déplacer la césarienne d’une femme souffrant d’hypertension car disait-il : “ on ne va pas gâcher 9 mois d’attente à l’arrivée”; c’est ainsi qu’à 14h 30 tu es arrivé. Toi, mon Archange, mon fils premier né. Tu es arrivé et grâce à toi, ce jour-là, une nouvelle version de moi est née.

Lire la suite de « Avec toi »