Mon calvaire menstruel

Aujourd’hui comme tous les jours, je me suis préparée pour aller au boulot. J’ai mis mes plus beaux habits en évitant la couleur blanche. Oui, aujourd’hui comme pas souvent, je ressens cette douleur qui annonce 1 semaine de souffrance. Oui, comme pas souvent, j’ai bien vérifié que les serviettes hygiéniques sont dans mon sac juste au cas où.

Je dois dire que ça fait une éternité que je n’ai pas ressenti cette douleur dans mon bas ventre. Et avec elle, le cortège de toutes ces choses qui font que je déteste avoir mes règles.

Lire la suite de « Mon calvaire menstruel »

Le silence des 3 premiers mois

Dire ou ne pas dire. Partager cette bonne nouvelle ou la garder pour soi ? Tout comme cette vie qui grandit en moi et dont je suis la seule à ressentir les moindres frémissements, le secret m’appartient.

Je suis une femme moderne. Je suis une femme libre. Je me le répète, je me le martèle et pourtant quelque chose au fond de moi me dit de taire ce que je vis. De garder rien que pour moi ce changement dans ma vie. Du moins les 3 premiers mois.

Lire la suite de « Le silence des 3 premiers mois »

Quand grossesse rime avec phobie

Des enfants? J’en voulais…4: 2 filles, 2 garçons. L’équilibre parfait. Dans mon plan de vie, conçu à mes 17 ans, je prévoyais commencer à les mettre au monde à 26 ans. Je les aurais faits après avoir épousé leur papa, mon « crush » du lycée, deux ans plus tôt. Mais voilà, entre les attentes, les envies et la réalité, il y a souvent un gouffre.Dans mon cas, je n’ai pas convolé avec M. Crush, ni avec personne d’ailleurs…à ce jour. Pas plus que je n’ai fait d’enfant mes 26 ans atteints. En réalité, je n’ai pas fait d’enfant dutout… du moins, pas encore. Le projet est resté en gestation dans ma tête. Puis, il a été révisé. J’ai revu mes attentes à la baisse. De 4, je suis passée à 3, puis 2, puis (re) 3. A cause de l’âge qui passe? Non! Du haut de mes 34 piges, tout n’est pas encore « perdu ». Mais alors, qu’est-ce qui n’a pas marché?

Lire la suite de « Quand grossesse rime avec phobie »

#WhyIdidntReport

Quand j’avais 8 ans (ou 9 ans, je dois avouer que mes souvenirs en terme de date sont flous) j’ai été victime d’abus sexuels. C’est très violent comme introduction je sais, mais au moins c’est posé. Ça peut paraître étrange de le dire, mais mettre ces mots en rapport avec moi n’a pas toujours été une évidence. Il m’a fallu attendre mes 22 ans pour en parler pour la première fois à une personne. Et même jusque là, je n’avais pas encore pris complètement l’ampleur de cet épisode de ma vie. Ce n’est que 10 ans plus tard, à la suite d’un deuil qui m’a fait remettre en question beaucoup de choses, que j’ai réellement et entièrement pu me dire “j’ai été abusée” et “ce n’était pas de ma faute”, en en parlant à une deuxième personne. Lire la suite de « #WhyIdidntReport »