Nous avons lu pour vous

Crédit photo: Les MaterS

 

Quand nous avons entamé la lecture de Mère Célibataire Africaine, nous étions à la fois enthousiastes et sceptiques.

Un livre qui se concentre pleinement sur le sort des femmes célibataires est toujours une bonne nouvelle ; mais une part de nous craignait d’avoir à lire les litanies des femmes frustrées par l’abandon, la solitude et l’âpreté de la tâche.

Et puis, le sous-titre : « s’aider soi-même et se reconstruire » et on se dit que sûrement, loin d’être la compilation des plaintes des mamans qui élèvent seules leurs enfants, il pourrait être un kit de survie pour des femmes qui en ont bien grand besoin.

Dans notre quête des raisons qui pourraient nous motiver à trouver la lecture agréable et pleine de leçons, nous nous sommes souvenues qu’il est l’œuvre d’une psy ; et qui dit psy, dit personne qui aide les gens à se dépêtrer de leurs tourments.

Tant de 1+1 positifs, ne pouvaient présager que d’une bonne lecture…

Mais avant de mettre les pieds dans le plat, permettez-nous de vous dire ce que ce bouquin n’est pas :

  • L’autobiographie de l’auteur
  • Il n’est pas la solution miracle
  • Il n’est pas la chaussure de Cendrillon et n’attendez pas qu’il « match » parfaitement avec votre cas

Non ! Ce livre n’est pas la chaussure de Cendrillon et vu qu’il fallait un point de départ, il s’est délibérément concentré sur les femmes qui se sont retrouvés célibataires après une rupture (elles ont été “lâchées” par le papa) vivant en Europe ; nous devons vous avouer que nous avons eu un peu de mal avec ça : toutes les mamans ne se retrouvent pas seules avec un ou des enfants sur les bras de cette façon. Il fallait bien commencer quelque part. Et le mérite de cet ouvrage est de nous faire oublier cette réalité.

En effet, quelques soient les circonstances, la mère célibataire doit se battre avec des blessures : abandon, rejet, perte de confiance en soi, doute, ressentiment, peur de l’inconnu et bien d’autres… Tant de blessures qui demandent un travail sur soi pour guérir et passer à autre chose. Comment y parvenir ? Faire le deuil de la relation passée en tachant de faire fi des remarques désobligeantes auxquelles doivent faire face les mères célibataires.

Puis, vient alors ce que beaucoup de femmes redoutent : la SOLITUDE ; qui de l’avis de l’auteur revêt plusieurs formes. Je ne saurais échelonner ces différentes solitudes ; mais à mon avis, le plus difficile pour une maman célibataire est la solitude dans la parentalité. Etre père et mère n’est pas facile, quand on est seule. Je n’élude pas la solitude financière : gérer une famille quand on vit sur un seul salaire n’est pas une chose aisée ou encore se retrouver à l’extérieur sans le moindre appui familial est très dur !

Comment en parler aux enfants, comment les accompagner et comment le vivent-ils ? Trop souvent à tort les enfants sont laissés sur le bas-côté alors qu’ils ont une place prépondérante dans la déchirure que vivent leurs parents.

Hé oui, il arrive qu’on craque, qu’on se laisse submerger et parfois même engloutir par un flot d’émotions violentes et ou destructrices ; mais comme en toute chose, tomber n’est pas grave : c’est rester au sol qui vous détruit….

Ces émotions qui peuvent vous faire douter de votre capacité à être une « bonne mère » …. Mais qu’est- ce donc être un bon parent ? Les enfants ne sont pas fournis avec un mode d’emploi.

Ce que nous avons A-D-O-R-E :

  • Le bouquin s’adresse certes aux mamans célibataires mais il offre des voies de sortie aux femmes blessées par les vicissitudes de la vie en couple ;
  • Il donne les outils pour une meilleure compréhension de soi ;
  • Il ne vous culpabilisera pas ; bien au contraire, il vous aidera à faire le point et vous invitera à une introspection ;
  • Après un diagnostic intrinsèque, il vous aidera à mieux appréhender votre situation ;
  • Il est un hymne à la femme et à sa féminité ; maman c’est vrai, mais femme avant tout ! l’équilibre de votre famille passe aussi par votre épanouissement ;
  • Et surtout, vous n’êtes pas seule, et quoiqu’il arrive, ne vous isolez pas ;

Nous avons pris plaisir à le lire et nous vous le recommandons vivement, des conseils, des astuces pour vivre maternité et célibat en toute quiétude ; il ne vend pas le rêve de la béatitude mais vous aidera à vous retrouver quand ça ira mal 😉

Le livre est disponible aux éditions Kusoma Group  et sur Amazon. 


A propos de l’auteur

Psychologue et professionnelle RH, Yann Vivette Tsobgni est une passionnée de la santé mentale et de la relation d’aide. En 2011, elle décide de se spécialiser dans la prise en charge des personnes immigrées et se donne pour objectif de démystifier la psychologie auprès du public africain. En 2016, elle crée le blog Noire & Psy pour partager ses analyses et réflexions sur les différentes problématiques rencontrées par l’être humain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s