Ces choses que j’aurais aimé savoir avant d’accoucher… par césarienne

business-woman-1454338
GraphicMama-team Pixabay

Loin de moi l’envie vous faire peur aux primipares. NON ! Seulement dans la belle aventure qu’est la grossesse, je trouve que les primipares sont laissées dans le flou total. J’ai encore en mémoire cet échange avec une grande sœur qui connaissait les joies de la césarienne. Je lui faisais de mes tourments post-op : 

–  « Mon réveil a été pénible ce matin, tu ne m’avais pas dit ça»

– « Ha ha ha, je ne pouvais pas te le dire ; tu devais le vivre par toi-même »

Cette omerta autour de ce qui se passe pendant ou après quelques semaines après l’accouchement contribue à mon avis à  dégoûter les jeunes filles une fois qu’elle découvre ce que c’est.

Je ne prétends pas que savoir soulage d’avance ; mais savoir permet à la maman en devenir de mieux se préparer.

Trêve de parlotte ; voici la liste non exhaustive des choses pour lesquelles j’aurais souhaité avoir un coaching psychologique (lol). Pour mon deuxième, j’ai pu anticiper et ça, ça fait beaucoup de bien.

Ci-gît mon intimité 

Quelques heures après votre passage en salle de réveil, une infirmière viendra vous nettoyer comme un bébé. Depuis ma première expérience à nos jours, j’ai beaucoup de respect pour les infirmières. J’ai par « incapacité » dû m’asseoir sur mon amour propre mais je n’en ai que plus admiré leur fonction.

Vous devrez également l’enterrer quand on vous retirera la sonde. De toutes les façons, je l’avais enterrée quand les infirmières m’ont rasé la « foufoune » avant la salle d’op ou encore quand je me faisais charcuter. Donc tant qu’à faire ma « foufoune », mes organes et je ne sais quels organes intimes, tous, je vous donne et même ma honte avec… tant qu’à faire !

Lève-toi et marche 

Rien que d’y penser, j’ai des remous dans l’estomac. Vous en oublierez que vous êtes bipèdes par essence. Du fait de la « plaie », des points de suture et ce que les effets de l’anesthésie se soient dissipés, vous redresser vous semblera IMPOSSIBLE ; car il ne s’agit pas de se tenir debout uniquement, NON. Vous  devrez vous tenir droite, et marcher sans vous baisser ou vous courber. Dans la même veine, apprendre à s’asseoir seule, sera également “LE challenge” de votre vie.

Pipi time

Parce que vous avez accouché par césarienne vous serez dans l’incapacité de faire pipi sans la sonde qui vous sera utile dans les heures qui suivront l’opération. Seulement, vous ne pourrez pas la garder éternellement, elle vous sera retirée et là…quand vous irez dans les WC faire pipi… Là…

Si vous avez lu cet article avant, vous comprendrez les trois points de suspension ; sinon vous les comprendrez quand même.

La rencontre des urines en communion avec les irritations dues au passage de la sonde vous arracheront un cri au pire ; une grimace au mieux. Mais Dieu que ça fait mal…

Faut que ça gicle 

Encore que ça dépend ! Pour ma première j’ai peu saigné  et ce, pendant 3 jours. Je me suis donc nourrie d’illusions ; pensant que c’était parce que mon gynécologue avait tout « récuré ». De plus, après mon bref retour de couches, j’ai attendu 10 mois avant de revoir mes règles. J’abordais donc mon deuxième accouchement les yeux pleins de rêves. Sauf que mon retour de couches a duré un mois et il  était abondant à souhait. Un mois plus tard, le sang coulait à pression et à volonté… bref césarienne ou pas, vous perdrez du sang et autant vous préparer en conséquence ! Ai-je besoin de dire que vous aurez besoin des serviettes hygiéniques spéciales maternité ? Le genre  mbass (énorme) qui tue le swagg et hyper giga inconfortables… Bref ça va gicler !

La récupération prend du temps 

Ne nous y trompons pas. D’une femme à l’autre, la récupération VARIE. Mais plus encore pour la césarienne, vous devrez être patiente. Il faut compter à peu près 10 jours pour la cicatrisation complète vue de l’extérieur. A l’intérieur, ça prendra plus de temps. Soyez indulgente avec vous. Autant le temps semblera vite passer (votre bébé grandira trop vite), autant le temps sera traitre avec vous (on ne récupère pas en un mois d’une pareille opération on n’a qu’à se dire les vérités) !

Faut que ça gaze: OUI! Vous DEVEZ péter et il y a urgence.

Sous l’effet de l’anesthésie ou de la péridurale, le système digestif s’est endormi; c’est petit à petit qu’il se remet en marche. Si vous êtes chanceuse, ça peut aller vite; au bout d’un ou deux jours c’est réglé. Mais… ce n’est pas une règle. Déjà, sachez que vous ne pourrez pas manger solide; ce qui est normal vu que le système digestif ne s’est toujours pas remis de son « endormissement ». Sachez également que le pet quand il se pointera, ce sera dans la douleur. Quoi ? Il n’a jamais été question de vous faire rêver ! Ça fait MAL et même très mal pour qui supporte mal la douleur…

Comment avez-vous vécu votre accouchement par césarienne ? Vous êtes-vous reconnue dans cet article ?

Partagez avec nous en commentant ou en vous confiant ici : lesmaters@gmail.com

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s