Quand grossesse rime avec phobie

Des enfants? J’en voulais…4: 2 filles, 2 garçons. L’équilibre parfait. Dans mon plan de vie, conçu à mes 17 ans, je prévoyais commencer à les mettre au monde à 26 ans. Je les aurais faits après avoir épousé leur papa, mon « crush » du lycée, deux ans plus tôt. Mais voilà, entre les attentes, les envies et la réalité, il y a souvent un gouffre.Dans mon cas, je n’ai pas convolé avec M. Crush, ni avec personne d’ailleurs…à ce jour. Pas plus que je n’ai fait d’enfant mes 26 ans atteints. En réalité, je n’ai pas fait d’enfant dutout… du moins, pas encore. Le projet est resté en gestation dans ma tête. Puis, il a été révisé. J’ai revu mes attentes à la baisse. De 4, je suis passée à 3, puis 2, puis (re) 3. A cause de l’âge qui passe? Non! Du haut de mes 34 piges, tout n’est pas encore « perdu ». Mais alors, qu’est-ce qui n’a pas marché?

Lire la suite de « Quand grossesse rime avec phobie »

Le cadeau parfait pour mon enfant

C’est le temps des fêtes, Noël pointera bientôt son bout de nez à l’horizon, et toi maman tu te demandes sûrement quel cadeau offrir à ton enfant. Et si seulement il ne s’agissait que de réfléchir à un seul cadeau. Mais non, il faut également penser à une liste de cadeaux à proposer aux grands-parents, aux tatas, aux tontons et à tous ceux qui souhaiteront offrir des cadeaux à nos petits bouts. A cela, vient s’ajouter l’envie, et la pression de trouver LE cadeau. Celui qui va faire se dessiner un sourire en nœud papillon et faire apparaître ces étincelles dans les yeux de notre enfant et qui ne le quitteront plus à la vue de ce cadeau. Alors comment vous-y prenez-vous? Avez-vous déjà trouvé le cadeau parfait pour votre enfant?

Lire la suite de « Le cadeau parfait pour mon enfant »

Ces questions qu’on ne devrait pas poser

Dans la démarche de partage d’expériences et de parler des sujets dits tabous, il y a aussi l’acceptation du silence. Il faut certes parler, mais il ne faut pas oublier les limites à poser. Certains sujets ne peuvent être évoqués que si les détenteurs de l’histoire souhaitent en parler. Autant il faut encourager la conversation, autant il ne faut pas la forcer. Autant nous voulons tous le bonheur des personnes qui nous entourent, ou que nous admirons, autant il faut savoir faire preuve de discrétion et de bienveillance face à certains sujets.

Celui de la procréation et de fonder une famille en font partie.

Lire la suite de « Ces questions qu’on ne devrait pas poser »

Chirurgie pédiatrique, Késako?

Dans ma vie de maman, j’avoue que je suis chanceuse. J’ai l’aide humaine et matérielle dont j’ai besoin. C’est une chance et une opportunité, j’en ai bien conscience. Je me sens d’autant plus privilégiée que dans mon entourage, je connais un médecin, ou plutôt une que je sollicite pour tout et rien. Bref, je profite GRACIEUSEMENT des avantages de service. Il y a peu, mon fils aîné s’est cassé le coude après une cascade et un atterrissage raté. Elle m’a aidée, m’a épaulée, m’a rassurée. Elle l’a soigné et rassuré. Je savais que c’était le bon choix.

Lire la suite de « Chirurgie pédiatrique, Késako? »